↑ Return to Comment agir ?

Imprimer ceci Page

150 gilets de sauvetage pour Tarou

«Remettre la mer en état de marche» Dans la région de Tarou, les élevages d’ormeaux, d’oursins, d’huitres, de coquilles Saint-Jacques et d’algues ont tous été détruits. Ils représentaient 80% des revenus des pêcheurs locaux. Malgré ce lourd bilan, ceux-ci s’organisent et réparent les quelques bateaux rescapés. «Nous devons remettre la mer en état de marche », estime Masashi Sasaki, un pêcheur de 40 ans. Tous les pêcheurs désirant reprendre leur activité vont se partager gratuitement les bateaux dis- ponibles. La coopérative de Tarou se chargera de rétribuer les propriétaires. A Tarou, sur 730 pêcheurs, plus de 30 sont décédés et 150 désirent reprendre leur activité pour cet été. Pénurie de cirés et de gilets de sauvetage au Japon Sur la côte pacifique, 19 000 bateaux de pêche et 318 ports ont été touchés par le tsunami. Deux mois après la catastrophe, une forte pénurie d’équipement de pêche affecte l’archipel. Pour permettre aux 150 pêcheurs de Tarou de reprendre leur activité le plus rapidement possible, l’association Gambalo-Japan a décidé de lancer en partenariat avec la coopérative de Tarou, une vaste opération visant à fournir pour le mois d’Août, un équipement complet pour chaque pêcheur. Cet équipement se compose de : ciré, bottes, gilet de sauvetage Coût d’un équipement : 300 euros

Lien Permanent pour cet article : http://gambalo-japan.org/fr/what-we-can-do-for-them/operation-150-life-jackets-and-rain-coats-for-150-fisherman/